Animal Rights, Human Rights, and the Future of the Planet

July 28, 2015 2 comments

As part of the activities of the axis Ethics and environment, CRE is pleased to welcome Carter Dillard, director of litigation with the Animal Legal Defense Fund, and Stephanie Feldstein, population and sustainability director with the Center for Biological Diversity.

September 17th 2015 06:00-08:00 pm

Room Leacock 219 (Université McGill, 855 Rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC H3A 0C4)

There are more than 7 billion people in the world today and approximately 56 billion land animals raised and slaughtered for food each year. Both of those numbers are quickly rising. Population growth and meat consumption are some of the leading causes of the current mass extinction crisis, putting humans on the path to replacing other species with ourselves and the domesticated animals we eat, decimating what remains of our once biodiverse planet. And yet, environmentalists rarely mention either. Livestock are often bred in cruel factory farms, occupy more than 25 percent of the earth, use one-third of arable land for their feed, and are responsible for massive amounts of water use and greenhouse gas emissions, making meat production and consumption one of the most inhumane and devastating industries on the planet – not only for farm animals, but for the wildlife and environment they impact. As world population and globalization continue to grow, so will the demand for animal products.

Meanwhile, due in large part to our explosive growth and voracious appetites, wildlife species are going extinct at the fastest rate since the time of the dinosaurs and climate change is threatening life on this earth as we know it. Yet the topics of population growth and overconsumption – particularly of animal products – is usually left out of conversations in law schools and the legal academy and among environmental groups, activists, and the media. All of this raises crucial questions that are rarely asked: Why are we, and the animals we eat, replacing other species on earth? Is the animal rights movement really progressing given the ongoing mass extinction of other species? Has the environmental movement failed given the prospects for extinction, anthropogenic climate change, and other environmental crises? How do human rights play into these issues, if at all? Can we rethink our most basic moral and legal norms to prevent the degradation of our world? Why aren’t more people talking about population growth and animal agriculture, and can we really do anything about it?

The speakers will discuss the vital connections between animal agriculture, human population growth, environmental protection, and systems of rights – both human and animal. They will explain how to use this synergy – along with advocacy, creativity, and legal action – to get beyond the stigma and taboo that usually keep population growth and our diets out of conversations and they will suggest legal reforms and practical ways for each of us to create a better future for all species.

Presenters:

Carter Dillard is Director of Litigation with the Animal Legal Defense Fund. Carter began his career as an Honors Program appointee to the U.S. Department of Justice and later served as a legal advisor to the U.S. Department of Homeland Security, in the National Security Law Division. He holds a B.A. from Boston College, a J.D., Order of the Coif and with honors, from Emory University, and an LL.M. from New York University. Carter has written over a dozen articles, including peer-reviewed pieces, on animal protection and human population ethics, founded the organization uncrowded.org which promotes smaller and more loving families, and he currently sits on the Steering Committee for the Population Ethics: Theory and Practice research project at the University of Oxford. You can learn more about ALDF’s work to protect the lives and advance the interests of animals through the legal system at http://www.aldf.org.

Stephanie Feldstein is Population and Sustainability Director with the Center for Biological Diversity. Stephanie leads the Center’s work to highlight and address threats to endangered species and wild places from runaway human population growth and overconsumption. Previously Stephanie worked for Change.org, where she helped hundreds of people start and win online campaigns to save wildlife and other animals. She holds a bachelor’s degree from the University of Michigan and has years of experience in organizing, outreach and communications, with a focus on animal and environmental protection. You can learn more about the Center’s population and sustainability program at http://www.biologicaldiversity.org/population_sustainability; http://www.endangeredspeciescondoms.com; and http://www.takeextinctionoffyourplate.com.

For more info: visit our website.

Concours de séjour 2016-2017 comme chercheurE invitéE au CRÉ

July 15, 2015 Leave a comment

Le Centre de recherche en éthique (CRÉ) est heureux d’annoncer son programme de séjour pour chercheurEs invitéEs pour la période du 1er juin 2016 au 31 mai 2017. La durée du stage pourra varier en fonction du dossier soumis et de la nature de la recherche.

_________________________________
La mission du CRÉ est de contribuer à la recherche en éthique et à la qualité de la formation dans les domaines de l’éthique fondamentale et appliquée.

Nous encourageons les candidatures qui proviennent de chercheurEs oeuvrant dans les axes de recherche principaux du CRÉ: éthique et économie, éthique et environnement, éthique et politique, éthique et santé, éthique fondamentale. Nous recevons également les candidatures provenant de disciplines diverses, pourvu que leur sujet de recherche soit en rapport direct avec des problématiques éthiques.

La bourse octroyée aux chercheurEs invitéEs varie selon la longueur du séjour et selon les circonstances (p.ex. contribution aux frais de séjour). Les candidatEs auront accès à un bureau ainsi qu’aux infrastructures de l’Université de Montréal (bibliothèques, centre sportif, etc.) et obtiendront de l’assistance pour l’organisation matérielle du séjour.

En retour, le chercheuEr s’engage à mener un projet de recherche conforme à celui soumis lors de sa candidature, à participer aux activités organisées par le Centre (conférences, séminaires et colloques) et à effectuer une présentation de ses travaux en cours dans le cadre de séminaires ou d’ateliers organisés par le Centre.

Le CRÉ est une institution bilingue. Les candidatEs doivent avoir une maîtrise du français et de l’anglais leur permettant de participer aux activités du Centre.

Les dossiers seront évalués selon les critères suivants : la nature et la qualité du projet de recherche, ainsi que sa pertinence dans le cadre de la mission du CRÉ ; la qualité des recherches précédentes ; et la capacité du/de la candidatE à bénéficier des activités du Centre.

Les candidats doivent soumettre les documents suivants :

Ce formulaire;
Un curriculum vitae;
Énoncé du projet (1500 mots ou moins);
Un texte publié au courant des trois dernières années;
Deux lettres de recommandation (envoyées directement au CRÉ avant la date limite du concours).
La date limite pour la réception des candidatures est le 15 septembre 2015.

Veuillez envoyer votre dossier, en version électronique, à l’attention de Valéry Giroux, coordonnatrice du CRÉ, à l’adresse suivante : valery.giroux@umontreal.ca. Si vous ne recevez pas d’accusé de réception dans les 3 jours suivants votre envoi, veuillez communiquer directement avec la coordonnatrice au (514) 343-6111, poste 2958.

Postdoctorat – Université de Montréal

July 7, 2015 Leave a comment

Postdoctorat en histoire de la philosophie du 18e siècle

Département de philosophie de l’Université de Montréal

Résumé

Un contrat postdoctoral d’une année en histoire de la philosophie du 18e siècle est ouvert au département de philosophie de l’Université de Montréal à partir du 1er janvier 2016. La candidate ou le candidat choisi(e) devra consacrer une partie de son stage à un travail d’édition des mémoires philosophiques de l’Académie de Berlin (1744-1769) sous la direction de François Duchesneau et Christian Leduc. Les détails seront fournis lors de l’embauche. Il ou elle devra aussi soumettre une courte description d’un projet de recherche individuel sur la philosophie du 18e siècle.

Qualifications

– Doctorat dans le domaine de la philosophie du 18e siècle

– Très bonne maitrise du français

– Maitrise souhaitée en allemand et en latin

Pièces à joindre au dossier

– Un CV

– 2 extraits de contributions à la recherche (articles, chapitre de thèse, etc.)

– Une courte présentation du projet individuel de recherche (1 page)

– Deux lettres de recommandation

Montant : 30 000$ sur 1 an

Date de remise : 1er septembre 2015

Les dossiers doivent être envoyés par voie électronique à l’adresse suivante : christian.leduc.1@umontreal.ca

Appel de textes, Revue Phares, volume XVI

July 7, 2015 Leave a comment

***APPEL DE TEXTES***
DOSSIER : TEMPORALITE ET POLITIQUE
Qu’est-ce que le temps ou la temporalité peuvent nous apporter lorsque nous réfléchissons sur la politique et sur le politique ? Quel est le rythme du politique ?
Existe-t-il une relation précise entre le type de régime dans lequel nous évoluons et notre rapport intime au temps, comme le montrait par exemple Tocqueville dans les deux tomes de sa Démocratie en Amérique ? Est-il vrai que l’occident moderne est « orienté vers l’avenir » (Krzysztof Pomian) ?
Le déroulement des événements à travers le temps obéit-il à une logique précise, touchant directement la forme du social et du politique, comme le pensaient notamment Hegel et Marx ? Peut-il y avoir un événement politique ou une démocratie à-venir (Jacques Derrida) ?
De nos jours, la philosophie de l’histoire connaît par ailleurs un regain d’intérêt notable, qui mérite d’être étudié : Fukuyama, au tournant des années 90, a déclaré la fin de l’histoire. Marcel Gauchet, quant à lui, tente de surmonter les impasses dans lesquels les philosophies de l’histoire sont tombées dans le passé. Il se tient, selon ses propres mots, dans les frontières d’une « critique de la raison historique » (Le désenchantement du monde, 1985). Il s’agit pour lui de « tenir ensemble les deux bouts de la chaîne », et de concilier plusieurs idées tenues normalement pour opposées : celle du devenir humain et celle de l’existence d’importantes discontinuités en lui ; celle de la nécessité et celle du hasard.
On ne peut par ailleurs passer sous silence la contribution majeure de Heidegger sur les liens entre temporalité et politique. Selon lui, la compréhension de l’homme comme solus ipse s’avère nécessaire pour qu’un État se fonde sur le contrat social. Cependant, pour Heidegger, la compréhension originaire du temps fait subir à l’homme reclus sur lui-même un décloisonnement radical. C’est pourquoi le libéralisme, et le bolchévisme, entre autres, qui relèvent selon lui d’une même décision philosophique, sont des régimes politiques qui ne sont pas à la mesure du Dasein.
Vous pouvez aussi soumettre des textes pour les sections COMMENTAIRES (textes d’analyse et essais philosophiques sur des thèmes libres) ou REPLIQUES (réponses à des textes précédemment publiés) de la revue.
Date de tombée : 17 octobre 2015
Bien que la revue Phares soit une initiative des étudiants de la Faculté de philosophie de l’Université Laval, tout étudiant, peu importe son affiliation institutionnelle, peut soumettre un article pour la revue.
Tous les textes reçus feront l’objet d’une évaluation à l’aveugle selon les critères suivants : clarté de la langue, qualité de l’argumentation philosophique et accessibilité du propos.
La longueur maximale des textes recherchés est de 7000 mots, notes comprises.
Les textes doivent être envoyés par courriel à :
revue.phares@fp.ulaval.ca

CFA: CSE 2015 Knowing How

July 1, 2015 Leave a comment

CALL FOR ABSTRACTS

* KNOWING HOW *

International Symposium

November 6-7, 2015

University of Montreal

Quebec, Canada

Organized by the

Canadian Society for Epistemology

Deadline for submission: Monday September 14.

Knowing how is a strange epistemic category. From the very beginning of philosophy, philosophers made a distinction between techne and episteme, the first one having basically no philosophical value and considered to be secondary. This has been more or less the standard philosophical position and it still is to some extent. Recent work on the subject has tried to show that knowing how could be reduced to knowing that. However, research in cognitive sciences sheds a new light on some aspects of knowing how and its relationships to knowing that. This year’s symposium will be devoted to exploring the various dimensions of these issues. What is the nature of knowing how? How is it related to knowing that? What areas of knowledge are touched by knowing how? What is the philosophical value of knowing how?

The languages of the symposium are English and French. Authors are invited to submit a 250 word abstract (in English or in French) for a paper of 20-30 minutes reading time. The deadline for submitting an abstract is Monday September 14. Abstracts can be submitted online.

For more information, visit the Symposium website at

http://sce-cse.recherche.usherbrooke.ca

or write to

Yves Bouchard yves.bouchard@usherbrooke.ca

David Matheson david_matheson@carleton.ca

ISHPSSB 2015 / 5-10 juillet 2015 / UQAM, DS, 320 Sainte-Catherine Est

July 1, 2015 Leave a comment

Le congrès 2015 de l’International Society for the History, Philosophy, and Social Studies of Biology (ISHPSSB) se tiendra cette année à l’UQAM, pavillon DS, 320 Sainte-Catherine Est, du 5 au 10 juillet.

Plus de 600 communications sont attendues en histoire, philosophie et études sociales de la biologie. L’horaire et le programme détaillé sont sur https://ishpssb2015.uqam.ca

Un tarif réduit « visiteur » à 20$ permet d’avoir accès à toutes les conférences et pauses café.

——

The 2015 meeting of the International Society for the History, Philosophy, and Social Studies of Biology (ISHPSSB) will take place at UQAM, pavillon DS, 320 Sainte-Catherine Est, from July 5th till July 10th.

Over 600 talks are scheduled in history, philosophy and social studies of biology. The schedule and the detailed program are available on https://ishpssb2015.uqam.ca

A special « visitor » fee at 20$ only opens access to all conferences and coffee breaks.

Congrès de la SoPhA

June 15, 2015 Leave a comment

Le congrès de la SoPhA aura lieu du 17 au 20 juin 2015. L’horaire final et les résumés des conférences sont désormais disponibles sur notre site web, à cette adresse:http://sopha.univ-paris1.fr/sopha/presentation.php?fichier=congres

Près de 150 conférences seront offertes, dans tous les champs de la philosophie analytique.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions

——

The SoPhA meeting will take place in Montreal, from june 17th to june 20th. The program and the final schedule are now available on our website: http://sopha.univ-paris1.fr/sopha/presentation.php?fichier=congres

More than 150 talks, in french or english, will be offered, in every area of analytic philosophy. 

Please write to us if you have any questions. 

https://sopha.univ-paris1.fr

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 551 other followers