Appel à contributions : Paul Ricœur et les éthiques du care. Vers de nouveaux paradigmes | Call for papers: Paul Ricœur and the Ethics of Care: Toward New Paradigms

April 20, 2015 Leave a comment

Date limite : 15 août 2015 / Deadline: August 15th 2015

Les Ateliers de l’éthique/The Ethics Forum

(English will follow)

Sous la direction de Marjolaine Deschênes (EHESS/IMM/CEMS/Fonds Ricœur) et  Cyndie Sautereau (Fonds Ricœur) .

Paul Ricœur et les éthiques du care. Vers de nouveaux paradigmes

Les Ateliers de l’éthique/The Ethics Forum sollicite des articles portant sur les diverses manières dont les études ricœuriennes pourraient contribuer à la recherche en éthiques du care et, à l’inverse, sur les façons dont ces dernières peuvent questionner et enrichir l’éthique de Paul Ricœur. Malgré les traditions différentes où s’enracinent ces deux courants de pensée, les lieux de discussion sont multiples et commencent seulement à être explorés.

À cet égard, si Van Nistelrooij et Schaafsma (2014) ont bien souligné ce qui justifie la mise en dialogue entre Ricœur et les éthiques du care (critique commune de la modernité à travers l’attention portée à la fragilité humaine; l’importance, chez Ricœur, du thème de la sollicitude; des styles de pensée faisant travailler les complexités plutôt que de les abolir), ils ont aussi identifié ce qui les éloigne : l’éthique de Ricœur serait plus abstraite et conceptuelle que celles du care, et moins orientée vers la pratique. Ainsi Tronto (2014) s’interroge sur la nécessité d’une fondation anthropologique que Ricœur pourrait apporter aux éthiques du care.

Pourtant, cette nécessité de repenser une anthropologie a plusieurs fois été formulée chez les éthiciennes du care (Tronto 1993, Nussbaum 2007, Gilligan 2011, Maillard 2011, Hamrouni 2012); voire une ontologie de la vulnérabilité (Brugère 2011) ou une éthique de la vulnérabilité ordinaire, ontologique (Hamrouni 2014). De même, Carol Gilligan a souligné avec force depuis 1982 que le sujet moral et son développement ainsi que les langages de la moralité doivent être repensés de manière à décloisonner les dichotomies classiques (à commencer par celle des genres). Ce souci de voir émerger des langages moraux « plus subtils » (Taylor 1989, 1991, 2007) est désormais partagé par plusieurs (Nussbaum 1990, Ricœur 1983-85, 2004, Laugier 2009) et nous estimons qu’un tel projet n’a pas les moyens de bouder l’éclairage de l’« innovation conceptuelle » (Ricœur 1975).

Partant, nous invitons des contributions qui pourront, par exemple, répondre à ces questions :

  • Dans quelle mesure l’ontologie ricœurienne de l’action et de la fragilité peut-elle répondre au besoin d’une ontologie renouvelée en éthiques du care?
  • Comment l’éthique médicale et la pensée de la sollicitude chez Ricœur permettent-t-elles de repenser les diverses pratiques de soin?
  • La phénoménologie ricœurienne peut-elle participer à redéfinir la place des sentiments, émotions et affects dans les relations de care, et le sens de ces notions?
  • Les théories féministes du care critiquent l’idéologie patriarcale et les structures dominantes du pouvoir. Ricœur contribue-t-il à la mise en lumière critique de celles-ci? Sa pensée de la reconnaissance et des capacités est-elle assez attentive aux processus qui rendent plusieurs sujets sociaux invisibles, incapables?
  • Les travaux de Ricœur sur la reconnaissance et la justice peuvent-ils contribuer à la recherche de solutions politiques (menée par Nancy Fraser, par exemple) quant aux injustices de genre actuelles?
  • L’herméneutique de soi ricœurienne et les recherches actuelles (théoriques, empiriques) en psychologie du développement moral gagneraient-elles à être mises en commun?

Ce sont là des suggestions. D’autres sujets en lien avec la thématique peuvent être abordés.

Règles pour l’envoi des propositions d’article

Les articles doivent être soumis au plus tard le 15 août 2015 par courrier électronique en format .doc(x) aux responsables du dossier Marjolaine Deschênes et Cyndie Sautereau (marjolaine.deschenes@ehess.ca, cyndie.sautereau@gmail.com).

Format des articles

Textes de 6000 à 12000 mots, simple interligne.
Police : Times New Roman 12 points.
Notes en fin de texte et non en bas de pages.

Le détail des consignes aux auteurs se retrouvent à cette adresse : http://www.lecre.umontreal.ca/categorie/ateliers_ethique_ethics_forum/

Guest Editors: Marjolaine Deschênes (EHESS/IMM/CEMS/Fonds Ricœur) and Cyndie Sautereau (Fonds Ricœur)

Paul Ricœur and the Ethics of Care: Toward New Paradigms

Les Ateliers de l’éthique/The Ethics Foruminvites proposals for a special issue exploring both the contribution of Ricœur studies to research in care ethics and, conversely, the ways in which the ethics of care can problematize and enrich Paul Ricœur’s ethics. Despite the different traditions from which these two currents of thought spring, there are many common points of discussion, and these have only just begun to be examined.

In this connection, Van Nistelrooij and Schaafsma (2014) have highlighted good reasons for putting Ricœur’s thought in dialogue with the ethics of care (the commonality of their critique of Modernity, with a focus on human fragility; the importance of the theme of solicitude in Ricœur; their styles of thought that, similarly, work with complexities rather than getting rid of them). Yet these authors have also identified possible distinguishing features between the two: Ricœur’s ethics is more abstract and conceptual than the ethics of care, and less oriented toward practice. Thus, Tronto (2014) questions the necessity of the anthropological foundation that Ricœur could bring to the ethics of care.

However, the advocates of the ethics of care have repeatedly called for the need to rethink anthropology (Tronto 1993, Nussbaum 2007, Gilligan 2011, Maillard 2011, Hamrouni 2012); or even to develop an ontology of vulnerability (Brugère 2011) or an ethics of ordinary, ontological vulnerability (Hamrouni 2014). Similarly, since 1982 Carol Gilligan has strongly argued that the moral subject and her/his development as well as the languages of morality have to be reconsidered in order to shake up classical dichotomies, starting with that of gender. This wish to see “more subtle moral languages” emerge (Taylor 1992, 1998, 2011) is shared by many philosophers (Nussbaum 1990, Ricœur 1983-85, 2004, Laugier 2009), and we believe that such a project, since it calls for ethical and poetic (poïetic) practices, cannot spare itself the illumination of “conceptual innovation” (Ricœur 1975).

Considering the above, we invite contributions that may bring answers to questions such as the following:

  • To what extent can Ricœur’s ontology of action and fragility meet the need for a renewed ethical ontology of care?
  • How do Ricœur’s conceptions of medical ethics and solicitude enable us to think anew the various practices of care?
  • How can Ricœur’s phenomenology help specify the ways in which feelings, emotions, and affects take part in caring relationships, as well as redefine the meaning of these concepts?
  • Feminist theories of care criticize patriarchal ideology and the dominant structures of power. Does Ricœur contribute to the critical highlighting of these? Does his philosophy of recognition and capability pay enough attention to the processes that   make many social selves invisible and incapable?
  • How can Ricœur’s work on recognition and justice contribute to the search for political solutions to the current gender injustices (such as that undertaken by Nancy Fraser, for instance)?
  • Could Ricœurian hermeneutics of the self and current (theoretical, empirical) research in the psychology of moral development stand to gain by pooling their resources?

These are only suggestions, and authors are welcome to propose other topics related to the theme of this special issue.

Guidelines

Papers must be submitted by August, 15th 2015 in .doc(x) format to Marjolaine Deschênes and Cyndie Sautereau (marjolaine.deschenes@ehess.ca, cyndie.sautereau@gmail.com).

Format

Texts from 6000 to 12000 words, single spaced.
Font must be Times New Roman, 12 point.
Notes should be placed at the end of the text and not at bottom of page.

Detailed instructions to authors are available at this address: http://www.lecre.umontreal.ca/categorie/ateliers_ethique_ethics_forum/

Catarina Dutilh Novaes – “Reasoning biases and non-monotonic logics: the case of preferential logics”

Fillosophie/CRISCo conference: Thursday, April 30, 2015, at 2pm

Invited speaker: Catarina Dutilh Novaes (associate professor, department of theoretical philosophy, U. Groningen)

Reasoning biases and non-monotonic logics: the case of preferential logics (joint work with Herman Veluwenkamp)”

UQAM, Local W-5215, Pavillon Thérèse-Casgrain (W), 455 Blvd. René Lévesque Est.

An abstract of the conference in avalable here: http://fillosophie.org/conferences/annee-2014-2015/10e-conference-30-avril-2015/

As usual, the conference will be followed by a cocktail.

This event is free and open to the public.

For more information:
http://fillosophie.org/conferences/annee-2014-2015/10e-conference-30-avril-2015/
https://www.facebook.com/events/643813372385550/

Nic Southwood et Pablo Gilabert – Going For and the Conditional Analysis of Ability

April 13, 2015 Leave a comment

Le CRÉ est heureux d’accueillir Nic Southwood et Pablo Gilabert, qui nous offriront une présentation intitulée "Going For and the Conditional Analysis of Ability".

15 avril 2015

14h00-15h30

Salle 309 CRÉ
Université de Montréal
2910 Boulevard Edouard-Montpetit,Montréal,QC H3T 1J7
Canada

Matthew Barker – Philosophical Lessons From and For Biological Categorization

April 13, 2015 Leave a comment

Département de philosophie – UQÀM

10 avril, 15h-17h, salle W-5215 :
Matthew Barker (Concordia)
« Philosophical Lessons From and For Biological Categorization »

Lancement d’un livre sur Nietzsche le jeudi 9 avril

March 29, 2015 Leave a comment

Le jeudi 9 avril, dès 18h à la librairie Le Port de Tête (262 Mont-Royal est), aura lieu le lancement d’un collectif sur Nietzsche et la pratique de la lecture et de l’écriture (Presses de l’Université de Montréal) : Lectures nietzschéennes : sources et réceptions, sous la direction de Martine Béland, avec des contributions d’Antoine Panaïoti, Chiara Piazzesi, Patrick Wotling, Carlo Gentili, Don Dombowsky, Nathalie Lachance, Élodie Boublil, Christian Roy et d’autres. Venez trinquer et discuter avec les auteurs et les éditeurs! Ce sera aussi l’occasion du lancement de la première traduction française d’un essai de Carl Schmitt, « Légalité et légitimité » (P.U.M.), par Augustin Simard et Christian Roy.

Appel à communications pour la SCPC

March 29, 2015 Leave a comment

APPEL À COMMUNICATIONS

La Société canadienne de philosophie continentale (SCPC) tiendra son congrès annuel du 29 au 31 octobre 2015 à l’Université Concordia. Nous vous invitons à soumettre des propositions de communication et de table ronde portant sur la philosophie continentale. Veuillez soumettre :

Le texte intégral de votre communication (de 3000 à 4000 mots, sans compter les notes et références), accompagné d’un court résumé (150 mots). Les soumissions de plus de 4000 mots ne seront pas acceptées, ni au moment de la soumission ni au moment de la présentation.

ou

Pour un projet de table ronde, 3 communications en version intégrale (max. 2500 mots chacune, sans compter les notes et références), accompagnées de courts résumés (150 mots chacun).

Instructions pour la soumission :

Veuillez préparer votre soumission pour une évaluation à l’aveugle (texte et résumé anonymes en pièces jointes, et toute information personnelle dans votre courriel).

Notez que nous n’accepterons qu’une seule soumission par personne.

Veuillez nous soumettre un seul fichier joint, contenant votre résumé et votre communication (ou vos résumés et communications, dans le cas d’une proposition de table ronde).

Veuillez indiquer le nombre de mots de la version intégrale et du résumé.

Si vous êtes étudiant-e aux cycles supérieurs, veuillez l’indiquer dans votre courriel afin de participer à notre concours pour la meilleure soumission étudiante. Le nom de la personne gagnante sera annoncé lors du congrès, et le texte sera considéré pour publication dans le numéro de printemps de la revue Symposium.

Toutes les propositions (en français ou en anglais) doivent être transmises par voie électronique avant le 1er juin 2015 à : 2015@c-scp.org.

Un débat entre économistes, fiscalistes et philosophes sur le rapport de la Commission Godbout

March 29, 2015 Leave a comment

Les Points de l’Actualité du Centre de recherche en éthique (CRÉ).

Quo vadis, Revenu Québec?

Un débat entre économistes, fiscalistes et philosophes sur le rapport de la Commission Godbout

Modérateur:
Jocelyn Maclure (Université Laval)

Commentateurs:
François Claveau (Centre de recherche en éthique (CRÉ))
Peter Dietsch (Université de Montréal); Lyne Latulippe (Université de Sherbrooke)
Justin Leroux (HEC Montréal)

Répondant:
Luc Godbout (Université de Sherbrooke & président de la Commission d’examen sur la fiscalité)

Ouvert à toutes et à tous!

Mercredi le 8 Avril à 17h.

Réservation obligatoire : 514 739-3639

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 499 other followers