Joëlle Zask – Quand la place devient publique

May 12, 2018 Leave a comment

Pour sa 34e conférence, Fillosophie a le plaisir d’accueillir Joëlle Zask,
le vendredi 25 mai à 13h00 au département de philosophie de l’UQAM (W-5215)

Titre : « Quand la place devient publique »

Résumé : Aujourd’hui, c’est vers les places publiques que nous nous tournons pour « réinventer la société », car nous y voyons le meilleur lieu d’opération pour l’innovation politique et l’expérience démocratique. Mais à quelles places publiques pense-t-on précisément ? Admettons qu’elles jouent un rôle, mais est-ce forcément celui d’assurer les libertés et de « recréer du lien social » ? Et inversement, se rassembler sur la place, est-ce par là même faire acte de « démocratie » ? En réalité, conçues par des rois, des empereurs, des chefs fascistes qui nous les ont léguées, bien des places se révèlent des dispositifs de contrôle brutal et de surveillance minutieuse. Jules César, Louis XIV, Napoléon III, Ismaïl Pacha, Hitler ou Mao Zedong ont voulu des places à leur image. Mais qu’en est-il des démocrates convaincus ? Se sont-ils eux aussi demandé quelles places conviendraient à leurs idéaux et à la promotion des modes de vie démocratiques qui leur tiennent à cœur ? La réponse est non. En adoptant le point de vue de l’usager-architecte que chacun de nous pourrait être, cet essai a pour but de contribuer à répondre à ces questions : quelles places en démocratie ? Comment les concevoir afin qu’elles soient appropriées non aux masses, aux foules ou aux troupes, mais aux véritables publics?

Bio : Professeure de philosophie à l’université de Provence, spécialiste de philosophie politique, Joëlle Zask a traduit et introduit en France les oeuvres de John Dewey qui connaissent en ce moment aux Etats-Unis un retour impressionnant après une longue éclipse. En particulier, elle a traduit et commenté Le Public et ses problèmes , ouvrage essentiel pour la compréhension actuelle des problèmes politiques dans un univers incertain. Comme Dewey, elle s’intéresse aux conditions culturelles de nos représentations politiques.

Comme d’habitude, la conférence est gratuite et ouverte à tout le monde. Des collations seront servies.

Nous espérons vous y voir en grand nombre!


Lien Facebook : https://www.facebook.com/?events/2048914612096036/

Advertisements

Michel Lincourt – Prosopopée de Diderot

May 11, 2018 Leave a comment

Cycle conjoint des conférences – débats HIVER 2018

 Chaire UNESCO-UQAM et Chaire ACME-Laval

Jeudi 17 Mai

17h30-20h00 – Salle A-1715 (1er étage)

Pavillon Hubert-Aquin, UQAM, 400, rue Sainte-Catherine Est

 

Utopies, fictions et satires politiques

De l’Antiquité à l’âge classique

 

Dès l’Antiquité, puis ensuite à l’âge classique, se développe toute une littérature qui aborde des questions relatives à la politique au travers de récits de fiction, satires ou utopies. Le récit est alors utilisé comme un moyen d’éviter la censure dans l’analyse critique du régime en place ou du discours dominant ;  comme une façon de mettre en scène des expériences philosophiques sur des sociétés imaginaires, ou encore comme une manière détournée d’éveiller l’intelligence politique du lecteur.

Dernière Séance

Jeudi 17 Mai

Michel Lincourt (Chercheur senior Chaire Unesco) : Prosopopée de Diderot

Yves Couture (Science politique), commentateur.

 

Un vin d’honneur suivra soulignant la clôture du cycle Hiver 2018

 

Jonathan Way – The Distinctiveness of Fittingness

May 11, 2018 Leave a comment

The Concordia Philosophy Speaker Series presents:

http://www.concordia.ca/cuevents/artsci/philosophy/2018/05/14/philosophy-speaker-series-jonathan-way.html

Speaker: Jonathan Way (University of Southampton)

 Time:  Monday, May 14, 15:00-17:00.

 Location:  Concordia Philosophy Department, 2145 Mackay St., Room S-201.

 Title:  “The Distinctiveness of Fittingness” (Co-authored with Conor McHugh)

Abstract:  According to fitting-attitudes accounts of value, evaluative properties are to be analysed in terms of what’s fitting to value – e.g. the admirable is what’s fitting to admire, the delightful is what’s fitting to delight in, the loathsome is what’s fitting to loathe. Such accounts raise the question of what it is to be fitting to value something. While some proponents of fitting-attitudes accounts analyse fittingness in terms of reasons, obligations, or permissibility, others have suggested that fittingness is a distinctive and unanalysable normative property.

This paper defends this latter view. We proceed by noting three marks of fittingness: that incentives for attitudes do not bear on their fittingness, that fitting is stronger than permissibility but weaker than obligation, and that absences of attitudes cannot be fitting. We argue that these marks allow us to distinguish fittingness from other normative properties and cast doubt on the prospects of analysing fittingness in other normative terms. The upshot is support not only for fitting-attitude accounts of value but for fitting-attitude accounts of other normative properties too.

This is a free, public talk, open to all.​

The Biology of Behavior: Explanatory Pluralism Across the Life Sciences – May 10-11, 2018, UQAM (W-5215)

April 29, 2018 Leave a comment
The Biology of Behavior: Explanatory Pluralism Across the Life Sciences – May 10-11, 2018, UQAM (W-5215)
The colloquium will reunite philosophers and scientists who work on the question of explanatory pluralism in the context of explaining the behaviour of entities at all levels of organization, from single-celled organisms to plants, invertebrates, mammals, humans, groups, populations, or even ecosystems. 

Attendance is free, but please confirm in advance by sending an email before Monday, May 7th, to: muszynski.eric@uqam.ca
Thursday, May 10th

9:00-12:30 – Non-human behaviour and typology of behaviors

• Clint Kelly (Department of Biological Sciences, UQAM)
Tinbergen’s four questions and the biology of behaviour
• Wayne Sossin (Department of Neurosurgery and Neurology, and Department of Anatomy and Cell Biology, McGill University)
Can one understand ‘behaviour’ at the molecular level? Experiences from the simple model system of aplysia
• Eric Muszynski & Christophe Malaterre (Department of Philosophy, UQAM)
Best behaviour: a proposal for a non-binary conceptualization of behaviour in biology
• James Cahill (Department of Biological Sciences, University of Alberta)
Brainless behaviour:  experiments in plant behavioural ecology

14:00-16:45 – Human behaviour, proximal and distal explanation
 Luc Faucher & Pierre Poirier (Department of Philosophy, UQAM)

A New Hope: a better ICM to explain the biosocial construction of human realities
• Eric Turkheimer & Lucas Matthews (Department of Psychology, University of Virginia)
Across the great divide: connecting distal genetic causes and complex human behavior
• Kathryn Plaisance (Department of Knowledge Integration and Department of Philosophy, University of Waterloo)
Understanding ‘what could be’: an empirical study combining a randomized intervention with behavioral genetic methods and its implications for philosophical accounts of the scientific study of human behavior

Friday, May 11th

9:00-12:30 – Behaviour of collectives and integration questions
• Simon Reader (Department of Biology, McGill University)

Why mechanisms matter in the evolution of behaviour: debates on social learning
• Emma Despland (Department of Biology, Concordia University)
The ‘how’ and ‘why’ of collective locomotion in social caterpillars
• Helen E. Longino (Department of Philosophy, Stanford University)
Scaling up; scaling down: What’s missing?
• Eric Hochstein (Department of Philosophy, University of Victoria)
Learning the right lessons from ontic theories of explanation

13:30-15:00 – Human behaviour, intentionality and gender
• Colin Allen (Department of History and Philosophy of Science, University of Pittsburgh)

A place for intentional explanation?
• Esther Rosario & Ingo Brigandt (Department of Philosophy, University of Alberta)
Gender based brain studies and methodological plurality
Organization: Christophe Malaterre and Éric Muszynski, Canada Research Chair in Philosophy of the Life Sciences (UQAM)
In collaboration with the CIRST and the Montreal Philosophy of Science Network

Annulation de la conférence-débat de jeudi le 3 mai de Georgia Cardosi

April 29, 2018 Leave a comment

ATTENTION

Annulation de la conférence-débat de jeudi le 3 mai de Georgia Cardosi

La conférencière devant recevoir une bourse d’excellence à la même date

 

Pour mémoire:

CYCLE CONJOINT DES CONFÉRENCES – DÉBATS HIVER 2018

CHAIRE UNESCO-UQAM ET CHAIRE ACME-LAVAL

Jeudi 3 Mai

17h30-19h30 – Salle A-1715 (1er étage)

Pavillon Hubert-Aquin, UQAM, 400, rue Sainte-Catherine Est

 

UTOPIES, FICTIONS ET SATIRES POLITIQUES

DE L’ANTIQUITÉ À L’ÂGE CLASSIQUE

 

Dès l’Antiquité, puis ensuite à l’âge classique, se développe toute une littérature qui aborde des questions relatives à la politique au travers de récits de fiction, satires ou utopies. Le récit est alors utilisé comme un moyen d’éviter la censure dans l’analyse critique du régime en place ou du discours dominant ;  comme une façon de mettre en scène des expériences philosophiques sur des sociétés imaginaires, ou encore comme une manière détournée d’éveiller l’intelligence politique du lecteur.

CINQUIÈME SÉANCE

Jeudi 3 Mai

Georgia Cardosi (Architecte – Université de Montréal) : 

Utopies architecturales au xviiie siècle

Michel Lincourt (Architecte – chercheur senior Chaire Unesco), commentateur.

6èmes Journées de Métaéthique – La métaéthique et ses implications normatives

April 26, 2018 Leave a comment

La métaéthique et ses implications normatives

Université de Montréal, 2-4 mai 2018

6èmes Journées de Métaéthique

En hommage à Ruwen Ogien (circa 1949-2017)

Organisation : Marc-Kevin Daoust (Montréal), Stéphane Lemaire (Rennes), Christine Tappolet (Montréal) et Patrick Turmel (Laval)

 

Mercredi 2 mai (local C-2059, pavillon Lionel-Groulx)

16h15-16h45 Inscription

16h45-17h30 Aude Bandini (Montréal), « Le dolorisme épistémique »

18h00-20h00 Table ronde grand public sur le thème « penser et agir », à la Librairie Olivieri, avec Christian Nadeau (Montréal), Valéry Giroux (Montréal) et Daniel Weinstock (McGill)

Jeudi 3 mai (local C-2059, pavillon Lionel-Groulx)

9h45-10h30 Antoine Corriveau-Dussault (CIRST/Lionel-Groulx), « La relativité au sujet du bien-être et la considérabilité morale des entités non-sentientes »

11h00-11h45 Victor Mardellat (EHESS), « Les conditions métaéthiques de l’opposition scanlonienne à l’agrégation des utilités individuelles »

11h45-12h30 François Côté-Vaillancourt (Sudbury), « La convergence rationnelle en métaéthique. Vers un renversement de nos attentes quant au succès de la pratique morale »

14h00-17h00 Table ronde « métaéthique et philosophie politique », avec Ophélie Desmons (ESPE, Paris), Marc-Antoine Dilhac (Montréal), Jocelyn Maclure (Laval) et Véronique Munoz-Dardé (UCL/UC Berkeley)

17h30-19h00 Conférence plénière : Ronald de Sousa (Toronto), « Pour un amoralisme »

Vendredi 4 mai (local C-2059, pavillon Lionel-Groulx)

9h45-10h30 Simon-Pierre Chevarie-Cossette (Oxford), « Réalisme et dogmatisme »

11h00-11h45 Samuel Dishaw (Harvard), « Le réalisme moral : meilleur sans modération? »

11h45-12h30 David Rocheleau-Houle (York), « Non-naturalisme et vérités normatives contingentes »

14h00-17h00 Table ronde « métaéthique et psychologie morale », avec Félix Aubé-Beaudoin (Laval), Martin Gibert (Montréal), Charles Larmore (Brown) et Sarah Stroud (McGill)

Helen Longino – What is Social about Social Epistemology?

April 25, 2018 Leave a comment

33e conférence Fillosophie : Helen Longino, PhD (Standford University), What is Social about Social Epistemology?

Dans le cadre de sa 33e conférence, Fillosophie, en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada en philosophie des sciences de la vie, le Réseau montréalais de philosophie des sciences, et le Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST), reçoit Helen Longino, PhD (Stanford University), le mercredi 9 mai à 18h00 au département de philosophie de l’UQAM (W-5215).

 

Titre : “What is Social about Social Epistemology?
Résumé : Some approaches to social epistemology treat the social dimension of knowledge as a contingent feature of cognitive life. This talk will argue that such an approach misses a deeper social dimension of our cognitive lives. Critical contextual empiricism puts interaction at the center of human knowledge.
La conférence, gratuite et ouverte à tout le monde, se déroulera en anglais. Des collations seront offertes.

 

L’équipe de Fillosophie

http://fillosophie.org/
https://www.facebook.com/fillosophie.uqam
https://twitter.com/Fillosophie_