Anna Brinkerhoff @ Concordia

February 22, 2022 Leave a comment

Dear all,

The Department of Philosophy at Concordia University is pleased to present a public lecture by Anna Brinkerhoff this Thursday, February 24, 2022. Anna Brinkerhoff teaches in the Department of Philosophy at George Mason University. Her research lies at the intersection of ethics and epistemology.

Time: Thursday, February 24th, 2:30 to 4:30 p.m. EST

Registration: Register here to participate via Zoom.

 

We look forward to your participation!

 

*****

 

UPCOMING SPEAKER SERIES LECTURES:

Friday, March 11, 2022 – Corey Dyck, Professor of Philosophy, Western University, “Amalia Holst on the Education of the Human Race”  – LB-362 and via Zoom

Friday, March 25, 2022 – Tano S. Posteraro, Postdoctoral Fellow in the Department of Philosophy, Concordia University, “Wasp Epistemology: Bergson and Fabre on Instinct and Sympathy” – via Zoom only

Friday, April 1, 2022 – Anselm Winfried Müller, Visiting Professor of Philosophy, University of Chicago, “Good Reasons and Good Motives: An Inferentialist Account of the Difference” – LB-362 and via Zoom (co-presentation with Groupe de la recherche sur la normativité)

Invitation à la treizième édition de Philopolis/Invitation to the thirteenth edition of Philopolis

February 22, 2022 Leave a comment

Philopolis 2022

**English will follow**

Philopolis vous convie à la treizième édition de l’événement qui se déroulera du 25 au 27 février 2022.

La soirée d’ouverture le 25 février marquera le début de l’édition 2022. Nous aurons l’opportunité d’y entendre Patrick Turmel (Laval) et David Robichaud (Ottawa) qui y présenteront leur conférence « Le mérite de ne rien faire ». La conférence débutera à compter de 19h.

Les deux autres journées seront consacrées à la tenue de conférences étudiantes et des présentations nos deux conférencières d’honneur, Samantha Matherne (Harvard) et Catherine Larrère (Sorbonne). Vous trouverez l’horaire ainsi que l’affiche en pièce jointe.

Pour vous inscrire aux différentes conférences, il suffit de vous inscrire ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdjnouRg_eMuGbQBY6WUckaxXMum8Jo99UkXtc3LajmiIx5gQ/viewform?usp=sf_link.
Pour toute autre question ou information, veuillez communiquer avec nous à info@philopolis.net.


Philopolis invites you to its thirteenth edition which will take place on February 25th-27th, 2022.

The opening night on February 25th will mark the beginning of the 2022 edition. We will have the opportunity to hear from Patrick Turmel (Laval) and David Robichaud (Ottawa) who will present their conference “Le mérite de ne rien faire”. The conference will start at 7pm.

The two other days of Philopolis will be dedicated to student presentations as well as the presentations of our two guests of honor, Samantha Matherne (Harvard) and Catherine Larrère (Sorbonne). You’ll find the schedule and the poster attached to this email.

To register to the different conferences, please follow this link:
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdjnouRg_eMuGbQBY6WUckaxXMum8Jo99UkXtc3LajmiIx5gQ/viewform?usp=sf_link.

For any other question or information, please communicate with us at info@philopolis.net.

Fwd: Appel à propositions | Call for papers – L’invivabilité et la précarisation du/des vivant-e-s | Unliveability and the precarity of the living

February 17, 2022 Leave a comment

Appel à propositions | Call for papers

English follows

L’invivabilité et la précarisation du/des vivant-e-s : enjeux éthiques et philosophiques

La précarisation générale du vivant à travers les crises écologiques et sanitaires nous amène inévitablement à considérer la question de l’invivable. Qu’est-ce qui constitue le vivable et l’invivable dans notre contexte moderne ? Pour répondre à cette question, nous devons considérer la précarité comme une condition politiquement induite dans laquelle certains groupes sont différentiellement exposés aux blessures, à la violence et à la mort. Comment les systèmes de précarité et d’invivabilité sont-ils liés, notamment dans le cas de l’exploitation intensive de la nature, des femmes, des personnes racisées et des êtres vivants non humains ? Compte tenu des conditions sociales et politiques imposées à certains individus en fonction de leur race, de leur sexe, de leur classe et de leurs capacités, comment faire en sorte que la vivabilité des un·e·s ne soit pas liée à la destruction des conditions de vie des autres ou de la vie dans son ensemble ?

Le Centre de Recherche en Éthique (CRÉ) a le plaisir de vous inviter à réfléchir à ces questions grâce à deux conférences d’honneur offertes par Frédéric Worms (École Normale Supérieure) et Katharine Jenkins (Université de Glasgow).

Conférences d’honneur 

Dans Le vivable et l’invivable (2021), Judith Butler et Frédéric Worms soutiennent que la condition d’invivabilité fait référence à la vie des personnes qui ont subi des traumatismes si grand qu’elles perdent le contact avec leur propre subjectivité. Les violences sociales, politiques et physiques produisent des ruptures et peuvent engendrer la fin de la reconnaissance de soi comme sujet agissant dans le monde. Dans cette conférence, nous explorerons les outils éthiques et philosophiques permettant non seulement de penser cette invivabilité, mais aussi de mieux comprendre ce qui est nécessaire en termes de structures de soutien politique et social pour garantir que toutes les vies soient vivables et ainsi espérer tendre vers la non-violence.

Pour leur part, les recherches de Katharine Jenkins portent sur la précarité produite par les catégories sociales, leur ontologie, ainsi que sur les moyens par lesquels les mouvements sociaux peuvent s’émanciper de ces catégories. Dans leur livre à paraître, Ontology and Oppression : Race, Gender, and Social Construction, Jenkins identifie une forme distincte d’injustice dans laquelle un individu est lésé par le fait d’être socialement construit comme membre d’un certain type social. Leurs récents travaux sur le handicap s’intéressent à la relation entre les capacités corporelles d’une personne et son contexte social.

Soumettre une proposition

Le colloque international du CRÉ qui aura lieu le 22 avril 2022 porte sur les enjeux éthiques et philosophiques du vivable et de l’invivable dans leur rapport aux structures sociales, aux normes sociales, aux constructions identitaires et aux violences sociales et politiques. Le comité souhaite recevoir des propositions portant sur les thèmes suivants :

§  Les enjeux de vivabilité (environnementale, sociale, politique)

§  Les violences politiques et sociales au cœur des normes

§  Les systèmes de précarisation et les précarités sociales

§  Le soin et ses polarités et le vitalisme critique (Worms)

§  L’ontologie des catégories sociales (Jenkins)

Nous recevrons des propositions d’un maximum 300 mots jusqu’au 14 mars 2022 que vous pouvez envoyer au moyen de ce formulaire. Si vous avez des questions ou vous avez besoin de davantage d’informations, vous pouvez écrire à valery.giroux@umontreal.ca.

Allen Habib – Sustainability as Inter-Generational Sharing

February 15, 2022 Leave a comment

Dear all,

The Department of Philosophy at Concordia University is pleased to present Allen Habib this Friday, February 18, 2022, as part of our Speaker Series.

Speaker: Allen Habib is Assistant Professor of Philosophy at the University of Calgary. His research interests include ethics, environmental ethics, philosophy of law, and political and social philosophy.



Time: Friday, February 18th, 4 to 6 p.m. EST

Title: Sustainability as Inter-Generational Sharing

Location: LB-362 in the Webster Library, J.W. McConnell Building, 1400 de Maisonneuve Blvd. W.

Registration: Register here to participate via Zoom.

Abstract: One traditional view is that sustainability is a matter of inter-generational distribution of the common good that is the earth among the different generations of people on it. I contrast the justice in distribution relation with another relation of justice: sharing. Distributive justice is determined by the nature and relations of the members of the distribution pool to one another, justice in sharing is determined by the relation between the pool members and the good(s) to be shared. I argue that sustainability is really a matter of sharing the earth between generations, rather than distributing it, because people have claims to the earth itself, rather than claims on distant (possible) future people.

*****



CONCORDIA PHILOSOPHY SPEAKER SERIES – WINTER 2022 SCHEDULE:

Friday, March 11, 2022 – Corey Dyck, Professor of Philosophy, Western University, “Amalia Holst on the Education of the Human Race” – LB-362 and via Zoom

Friday, March 25, 2022 – Tano S. Posteraro, Postdoctoral Fellow in the Department of Philosophy, Concordia University, “Wasp Epistemology: Bergson and Fabre on Instinct and Sympathy” – via Zoom only

Friday, April 1, 2022 – Anselm Mueller, Professor Emeritus of Philosophy, University of Trier, Germany – LB-362 and via Zoom (co-presentation with Groupe de la recherche sur la normativité)



Thank you for sharing with faculty members, graduate and undergraduate students! All are welcome.

Paul Dumouchel – À l’heure du télétravail, le leurre de la liberté

February 9, 2022 Leave a comment

Chaire UNESCO d’Étude des fondements philosophiques de la justice

et de la société démocratique – UQAM

Chaire de recherche du Canada

en Antiquité critique et Modernité émergente – ULaval

Cycle de conférences 2021-2022



INVITATION
Sixième Séance
15 février 2022, 14h00-16h00
Les liens Zoom et FaceBook pour toutes les séances :

Zoom:https://uqam.zoom.us/j/84987898232?pwd=eDdXb3ZNTkNzMW9SQUZDUmljOGFXUT09

ID réunion: 849 8789 8232 Mot de passe: 622291

Facebook: https://www.facebook.com/events/613542416676812/?ref=newsfeed

Paul Dumouchel

département de philosophie, Uqam

À l’heure du télétravail, le leurre de la liberté

Stages postdoctoraux au Centre de recherche en éthique (CRÉ) 2022-23

February 8, 2022 Leave a comment

Appel de candidatures.

Le Centre de recherche en éthique (CRÉ) logé à l’Université de Montréal est heureux d’offrir plusieurs stages postdoctoraux rémunérés (salaire brut de 43 000.00$/an) pour l’année académique 2022-2023, avec possibilité de renouvellement après évaluation, pour une année de plus.

______________________

La mission du CRÉ est de contribuer à la recherche interdisciplinaire et à la qualité de la formation dans les domaines de l’éthique fondamentale et appliquée. Nous encourageons les candidatures qui proviennent de chercheur.ses œuvrant dans les axes de recherche principaux du CRÉ : éthique fondamentale, éthique et politique, éthique et économie, puis éthique et santé. Un concours tenu séparément et conjointement avec le GRÉEA est prévu pour les projets de recherche liés à l’axe éthique environnementale et animale. Sont également bienvenues les candidatures de chercheur.ses s’intéressant à l’éthique de l’intelligence artificielle, aux éthiques féministes et les questions liées à la décolonisation et à l’antiracisme, pourvu que les projets de recherche comportent une dimension éthique importante. Le CRÉ est un centre de recherche québécois interuniversitaire et bilingue. Les candidat.es doivent avoir une maîtrise du français et de l’anglais qui leur permette de participer à toutes les activités du CRÉ.

Règles générales :

  • Pour postuler, il faut avoir obtenu un doctorat après le 1er juin 2019.
  • Le stage ne peut débuter qu’après l’obtention du doctorat.
  • Nous encourageons vivement les candidat.es éligibles à soumettre des demandes de financement auprès d’organismes externes comme le FRQ-SC ou le CRSH.

Le centre de recherche en éthique offrira aux candidat.es choisi.es :

  • Un salaire (brut) de 43 000 $ par année[*];
  • Un poste de travail individuel, si les mesures sanitaires le permettent ;
  • L’accès aux infrastructures de l’université à laquelle ils/elles seront affilié.es (bibliothèques, par exemple) ;
  • De l’assistance pour l’organisation matérielle du séjour.

En retour, les stagiaires s’engagent à :

  • Mener le projet de recherche présenter dans le dossier de candidature ;
  • Participer aux activités organisées par le CRÉ  (ateliers, séminaires, colloques) ;
  • Effectuer au moins une présentation de leurs travaux en cours dans le cadre des midis du CRÉ;
  • Être régulièrement présent.es au centre, dans le respect des règles sanitaires;
  • Tenir son profil à jour sur le site web et informer la directrice adjointe de toutes les activités de recherche méritant d’être diffusées;
  • Remettre un rapport d’activités à la fin de chaque année académique, pendant le séjour.

Les dossiers seront évalués selon :

  • La nature des projets de recherche et leur pertinence dans le cadre du mandat du CRÉ ;
  • Les possibilités de collaboration avec les membres du CRÉ;
  • La qualité de la recherche précédente et la capacité du/de la candidat.e de bénéficier des activités du CRÉ.

Les candidat.es doivent soumettre les documents suivants en format .pdf :

  • Un curriculum vitae ;
  • Un texte académique (publication ou travail) écrit dans le courant des trois dernières années ;
  • Un projet de recherche de 1500 mots ou moins ;
  • Deux lettres de référence (envoyées directement à Valéry Giroux (valery.giroux@umontreal.ca) avant la date limite) ;
  • Un relevé de notes des études doctorales (s’il y a lieu) ;
  • Le formulaire de candidature dûment rempli.

La date limite pour la réception des candidatures est le 15 avril 2022.

______________________________

Veuillez envoyer votre dossier, en version électronique, à l’attention de Valéry Giroux, coordonnatrice du CRÉ, à l’adresse suivante : valery.giroux@umontreal.ca. Si votre projet de recherche porte sur l’éthique environnementale ou animale, envoyez plutôt votre dossier à Charles Fontaine, coordonateur du GRÉEA, à l’adresse: Charles.Fontaine@uqtr.ca. Si vous ou vos répondants ne recevez pas d’accusé de réception dans les 24 heures, prière d’écrire à valerygiroux@gmail.com.

[*] Il est à noter qu’outre l’impôt provincial et fédéral qui sera à payer à la source, les autres charges sociales aussi prélevées à la source représentent au total environ 6 à 7 % du salaire.

Speaker Series Feb. 11: Katharina Nieswandt and Ulf Hlobil “Gender Ratio in Philosophy” 3:30 to 5:30 p.m.

February 4, 2022 Leave a comment

The Department of Philosophy is pleased to present Katharina Nieswandt and Ulf Hlobil next Friday, February 11, 2022, as part of our Speaker Series.

Speakers: Katharina Nieswandt and Ulf Hlobil are Associate Professors of Philosophy at Concordia University.


Time: Friday, February 11th, 3:30 to 5:30 p.m.

Title: Gender Ratio in Philosophy: An Inferential-Statistical Model of Possible Determinants

Location: LB-362 in the Webster Library, J.W. McConnell Building, 1400 de Maisonneuve Blvd. W.

Registration: Register here to participate via Zoom.

Abstract: About one-third of academic philosophers, from the level of undergraduate student to associate professor, are women. Our joint team of philosophers (Nieswandt, Hlobil) and psychologists (Maranges, Iannuccilli, Dunfield) conducted a series of surveys (n= 467) to investigate why women are less likely than men to study philosophy. We offer a three-factor model of possible determinants. What sets our study apart from previous investigations is that it provides inferential (rather than merely descriptive) statistics and that it meets current methodological standards of quantitative social research (as regards, e.g., literature review, item validation and sample).

Read more about the study in the blogs of the Canadian Philosophical Association and American Philosophical Association.

*****



SAVE THE DATES – PHILOSOPHY SPEAKER SERIES – WINTER 2022:

Friday, February 18, 2022 – Allen Habib, Assistant Professor of Philosophy, University of Calgary – Room TBA and via Zoom, 4 to 6 p.m.

Friday, March 11, 2022 – Corey Dyck, Professor of Philosophy, Western University – LB-362 and via Zoom

Friday, April 1, 2022 – Anselm Müller, Professor Emeritus of Philosophy, University of Trier, Germany – LB-362 and via Zoom (co-presentation with Groupe de la recherche sur la normativité)



Thank you for sharing with colleagues and students.



We look forward to seeing you!

Philopolis – Extension de l’appel de textes / Extension of the call for papers

January 15, 2022 Leave a comment

Extension de l’appel de textes
Extension of the call for papers
English will follow.

L’appel de texte pour l’édition 2022 de Philopolis est prolongé jusqu’au
20 janvier 2022. Nous vous rappelons qu’il est possible de soumettre vos
propositions à l’adresse suivante :
https://www.philopolis.net/site/appel-de-communications/.

Plusieurs d’entre vous nous ont demandé quelles allaient être les
modalités du prochain colloque de Philopolis. Pour l’instant, notre
équipe fait tout en son pouvoir pour maintenir une édition en présentiel
afin de fournir les meilleures conditions de présentation aux
étudiant·es inscrit·es. Toutefois, les circonstances sanitaires
échappent à notre contrôle et nous nous gardons le droit de transférer
le colloque en mode virtuel à tout moment jusqu’à sa tenue. Soyez
assuré·es qu’en cas de colloque en présentiel, les protocoles sanitaires
en place seront observés avec rigueur et sérieux.


The call for paper of the 2022 edition of Philopolis is extended until
January 20th, 2022. We remind you that it is possible to submit your
propositions at the following address:
https://www.philopolis.net/site/appel-de-communications/.

Many of you have asked us about the modalities of our next colloquium.
As of now, our team is doing everything in its power to maintain the
colloquium in presence in order to give to the students the best
conditions possible for their presentation. However, the evolution of
the pandemic is out of our hands: we maintain open the option of
switching everything in virtual mode until the colloquium. Rest assured
that if the colloquium takes place as initially planned, the sanitary
measures and protocols in place will be observed rigorously and
seriously.


Ellena Thibaud-Latour
Responsable des communications
Philopolis Montréal

http://www.philopolis.net

Michael Milona – Reasons for Perceptualism about Emotion

January 6, 2022 Leave a comment

Reasons for Perceptualism about Emotion
28 janvier 2022 @ 10:00 – 12:00, conférence par Michael Milona (Ryerson University)

*La conférence sera diffusée sur Zoom.
Résumé/Abstract:
Perceptualism is the thesis that emotions are perceptual experiences of value. This paper explains how perceptualists should address one of the view’s most important and longstanding difficulties, which I call the normative assessability challenge. According to this challenge, perceptualism fails since while emotions are subject to assessment in terms of reasons and rationality, perceptual experiences are not. My solution comes in two parts. I first distinguish different types of normative assessment and argue that we lack strong grounds for holding that emotions are assessable in a way that paradigm sensory perceptual experiences are not. I next offer an argument for why it is a mistake, even independent of any commitment to perceptualism, to maintain that emotions are normatively assessable in a different way than sensory experiences. It turns out emotions are assessable only in a rather uninteresting way that even non-mental states can be.

Miriam McCormick – Engaging with Fringe Beliefs: Why, When, and How

November 30, 2021 Leave a comment

Engaging with Fringe Beliefs: Why, When, and How
3 décembre 2021 @ 10:00 – 12:00, conférence par Miriam McCormick (University of Richmond)
Où: Salle  C-1017-02, Carrefour des Arts et Sciences, Pavillon Lionel-Groulx (3150 rue Jean-Brillant), Université de Montréal
*La conférence sera aussi présentée sur Zoom.
Résumé/Abstract:
In this talk, I argue that in many cases, there are good reasons to engage with people who hold fringe beliefs such as debunked conspiracy theories. I (1) discuss reasons for engaging with fringe beliefs; (2) discuss the conditions that need to be met for engagement to be worthwhile; (3) consider the question of how to engage with such beliefs, and defend what Jeremy Fantl has called “closed-minded engagement “and (4) address worries that such closed-minded engagement involves problematic deception or manipulation. Thinking about how we engage with irrational emotions offers a way of responding to these concerns.
Reflection on engagement with fringe beliefs has wider implications for two distinct philosophical discussions. First, it can help illuminate the nature of beliefs, lending support to the view that not all states which are deeply resistant to evidence thereby fail to be beliefs. Second, an implication of the view I put forth is that it need not constitute a lack of respect to adopt what Peter Strawson called “the objective stance” in relationships.