Home > Uncategorized > Appel à communications «Vulnérabilités critiques» du Symposium de philosophie féministe

Appel à communications «Vulnérabilités critiques» du Symposium de philosophie féministe

Vulnérabilités critiques: enjeux politiques, épistémologiques et ontologiques

Comment concevoir les vulnérabilités d’un point de vue féministe ? À cette question apparemment simple, le Symposium de philosophie féministe invite des réponses complexes et critiques. Le concept de vulnérabilité, actuellement fort populaire dans les cercles académiques de plusieurs disciplines, provient d’une réalité concrète et quotidienne qui est au coeur de nombreuses réflexions féministes sur l’«ordinaire» de la condition humaine. Analyser à partir de perspectives féministes les vulnérabilités nécessite d’éviter le piège de la dépolitisation et de la neutralité. Les vulnérabilités sont ancrées dans la réalité incarnée et située de la vie quotidienne. Il est donc impossible de les extraire de leurs implications sociales et politiques.

En philosophie morale, la vulnérabilité est souvent comprise comme une voie alternative pour réfléchir aux questions entourant l’autonomie et notre rapport à autrui. En épistémologie, le concept de vulnérabilité nous amène à reconnaître la position située et incarnée des chercheurs et des chercheuses. En outre, les éthiques du care ont mis de l’avant l’idée que la condition humaine est fondamentalement caractérisée par la vulnérabilité. Faire de la vulnérabilité une dimension ordinaire et quotidienne de notre réalité incarnée entraîne une réflexion importante sur nos pratiques sociales et institutionnelles en matière de soin. Par exemple, la reconnaissance de la valeur du travail invisible et le partage de sa responsabilité deviennent des enjeux de justice sociale. Par ailleurs, le travail de care s’étend au delà des êtres humains. Comme l’explique Evelyn Nakano Glenn, le travail de care implique trois types d’activités étroitement liées. S’il s’agit en premier lieu des soins physiques et affectifs directs à la personne, le travail care inclut également de maintenir l’environnement physique immédiat / le milieu dans lequel les gens vivent et le travail de promotion des relations et des liens sociaux entre les personnes (Evelyn Nakano Glenn, 2010, 5). Se soucier de la fragilité des écosystèmes, c’est réfléchir à l’impact des crises écologiques autant sur les communautés humaines ou les communautés animales. De plus, une analyse de la vulnérabilité dans un contexte de justice environnementale rend visible la distribution inégalitaire de la sécurité : le degré de vulnérabilité de certaines populations – bien souvent les populations racisées et déjà marginalisées – est directement lié à des enjeux économiques et politiques. La justice environnementale nécessitera une prise en compte radicale de la différentiation des vulnérabilités. Toutes ces considérations montrent qu’il est fécond d’analyser les vulnérabilités dans leur multiplicité et ce, en gardant en tête leurs aspects résolument critiques.

Dans un souci d’interdisciplinarité, la deuxième édition du Symposium de philosophie féministe portera donc sur les aspects politiques, épistémologiques et ontologiques des vulnérabilités. Le Symposium de philosophie féministe valorise la mixité des approches philosophiques et souhaite favoriser une présence scientifique issue de plusieurs champs de recherche philosophique : phénoménologie, éthique, philosophie morale, philosophie du langage, esthétique, philosophies des sciences, épistémologie, histoire de la philosophie, philosophie ancienne, etc. Les communications peuvent s’intéresser à toute question féministe touchant directement ou indirectement le sujet des vulnérabilités, incluant les thématiques suivantes :

  • Quel corps vulnérable ? ;
  • Les vulnérabilités dans l’éthique médicale et appliquée ;
  • Les vulnérabilités dans l’espace public : le genre, les capacités physiques, la racisation;
  • Les vulnérabilités dans la pensée féministe autochtone ;
  • Les théories décoloniales et les vulnérabilités ;
  • ‘Self-care’, ‘community care’, chaîne mondiale de care ? Quels concepts pour quels enjeux ?
  • Le croisement entre la justice sociale et la justice environnementale : différenciation des vulnérabilités face à la crise environnementale ;
  • Antispécisme et vulnérabilités animales ;
  • Les injustices épistémiques et la précarisation de certaines prises de parole;
  • Repenser le travail et la justice à l’aune du care ;
  • L’intrication des vulnérabilités spécifiques bénéficiant aux systèmes patriarcaux, capitalistes, hétérosexuels et hégémoniques blancs.

Nous invitons autant les étudiant·e·s que les professeur·e·s à soumettre une proposition de communication. Pour ce faire, vous devez faire parvenir votre proposition au plus tard le 1er octobre 2019 à l’adresse  suivante: symposium.philo.feministe@gmail.com Dans le corps de votre courriel, veuillez indiquer votre nom, votre affiliation institutionnelle ainsi que la manière la plus efficace de vous rejoindre.

La proposition de communication, quant à elle, doit être jointe à votre courriel en format PDF ou Word, contenir un titre, être d’une longueur maximale de 300 mots et être exempte de toute information permettant de vous identifier ou d’identifier votre institution d’attache (afin de préserver l’anonymat lors du processus de sélection à l’aveugle). Le Symposium se déroulera principalement en français, mais les communications en anglais seront aussi acceptées.

Advertisements
  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: