Home > Uncategorized > Deux conférences au campus Longueil de l’Université de Sherbrooke

Deux conférences au campus Longueil de l’Université de Sherbrooke

January 14, 2019 Leave a comment Go to comments

André Duhamel, Université de Sherbrooke

“Le monde du care”

Jeudi le 24 janvier 2019 à 17h00

Visioconférence :

Longueuil, local 3650

Sherbrooke, local A1-228

Événement organisé par l’Association des étudiantes et étudiants du Département de philosophie et d’éthique appliquée

Le care fait de longue date partie de nos intuitions et de nos pratiques morales sous les noms de sollicitude, bienveillance, relations de soins, etc. La critique féministe de la fin du 20e siècle lui a cependant conféré une cohérence et une portée critique nouvelle, au point de constituer une éthique et une politique spécifiques ; c’est cette apparition et extension du monde du care que nous voudrions retracer.

Carol Giligan (In a Different Voice, 1982), inaugure cette approche dans son travail en psychologie morale. Elle distingue une voix éthique différente, féminine, marquée par l’importance accordée aux relations, aux émotions, au contexte, à la particularité des individus et à la responsabilité personnelle, proche en cela de l’éthique appliquée qui apparaît au même moment. Joan Tronto (Un monde vulnérable, 1993) développe ensuite une politique féministe du care, qui le considère comme un travail d’entretien de la vie et du soin envers nos vulnérabilités, inégalement réparti selon le genre et la position sociale. Depuis, le care est devenu un outil critique fécond dans tous les aspects de la vie des organisations, de la démocratie politique, des relations internationales et de l’environnement. Quel sera son destin au 21e siècle ? Ce sera notre question finale.

——————————————————————————–

Priscyll Anctil-Avoine, doctorante à l’UQAM

“Le terrain en zones de conflit armé : éthique féministe de la recherche”

Jeudi 21 février 2019, 17h00

Visioconférence :

Longueuil : local 3650   Sherbrooke : local A1-228

Événement organisé par l’Association des étudiantes et étudiants du Département de philosophie et d’éthique appliquée

Le travail en zones de conflits pose différents problèmes éthiques pour la recherche féministe. Cette conférence cherche à proposer des pistes de réflexion sur les dilemmes qui se dessinent lors d’un travail de terrain marqué par la violence et les conflits politiques à partir d’une perspective féministe en relations internationales. Le cas à l’étude qui sera présenté est celui du conflit armé colombien, plus particulièrement des femmes combattantes dans les groupes armés de gauche.

Advertisements
  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: