Home > cfp, political philosophy, state > Appel à contributions : La Philosophie politique en-deçà et au-delà de l’État / Call For Papers: Political Philosophy Below and Beyond the State

Appel à contributions : La Philosophie politique en-deçà et au-delà de l’État / Call For Papers: Political Philosophy Below and Beyond the State

Date limite prolongée : 1er avril 2015 / Deadline Extension: April 1st 2015

Les Ateliers de l’éthique/The Ethics Forum

(English will follow)

Sous la direction de Yann Allard-Tremblay (Université de McGill) et Benoit Morissette (Université de Montréal).

La Philosophie politique en-deçà et au-delà de l’État

Les Ateliers de l’éthique/The Ethics Forum sollicite des contributions portant sur la question de l’étendue des sociétés politiques. Les théories idéales développées en philosophie politique se sont jusqu’ici principalement interrogées sur les principes de justice qui doivent gouverner les sociétés libérales. Or, ces théories se sont très peu penchées sur l’étendue des sociétés politiques. Elles présument que les frontières des États-nations constituent des paramètres fixes et indépendants, qui délimitent le cadre dans lequel les réflexions à propos des principes de justice doivent se dérouler. Par conséquent, une fois ces principes définis, elles supposent qu’ils s’appliquent uniformément à l’ensemble d’une société politique donnée sous la gouverne d’un État central.

Des développements récents en théorie du droit – notamment le pluralisme constitutionnel et légal – contestent le rôle central de l’État-nation dans l’organisation des systèmes juridiques, et plus généralement dans les rapports d’obligations politiques entre les citoyens. Ces questions sont également soulevées par la théorie démocratique, qui se penche sur le problème de l’identité du démos, et les approches cosmopolites, lorsqu’elles abordent les enjeux se rapportant à la portée des obligations de justice et la manière dont elles structurent l’organisation des institutions politiques qui gouvernent les rapports entre les citoyens.

La philosophie politique semble toutefois demeurée en grande partie attachée à l’idée d’une société politique constitutionnellement uniforme, fondée sur des principes universels et prépolitiques, et par conséquent difficilement négociables. Devant ce constat, nous invitons des soumissions qui interrogent, du point de vue de la philosophie politique, les différents aspects soulevés par le problème de l’étendue des sociétés politiques ou qui remettent en question les limites et l’uniformité traditionnelles de l’État-nation.

Les contributions pourront, par exemple, répondre aux questions suivantes :

Quels sont les avantages ou les limites du pluralisme légal ?
Comment penser le pluralisme constitutionnel à l’échelle locale, nationale et internationale ?
Comment concevoir l’équité dans un ordre constitutionnel pluriel et négociable ?
En vertu de quels principes le pouvoir peut-il être distribué de façon légitime au sein d’une
société politique diversifiée : « les intérêts affectés », l’autonomie gouvernementale, la subsidiarité, le fédéralisme et le nationalisme ?
Comment les concepts tels que le cosmopolitisme moral, le cosmopolitisme institutionnel ou la souveraineté nationale permettent-ils d’envisager les rapports politiques globaux d’une manièrelégitime et compatible avec l’idée que les principes de justice sont négociables ?
Est-ce que l’idée d’un ordre constitutionnel négociable et pluriel est incompatible avec l’idée de justice ?

Ces thématiques sont des suggestions. Les auteurs peuvent proposer d’autres sujets en lien avec la problématique abordée dans le numéro.

Règles pour l’envoi des propositions d’article

Les articles doivent être soumis au plus tard le 1er avril 2015 par courrier électronique en format .doc(x) aux responsables du dossier Yann Allard-Tremblay (yann.allard-tremblay@mail.mcgill.ca) et à Benoit Morissette (benoit.morissette@umontreal.ca).

Format des articles

– Textes de 6000 à 12000 mots, simple interligne.
– Police : Times New Roman 12 points.
– Notes en fin de texte et non en bas de pages.

Le détail des consignes aux auteurs se retrouvent à cette adresse : http://www.lecre.umontreal.ca/categorie/ateliers_ethique_ethics_forum/

Guest Editors: Yann Allard-Tremblay (McGill University) et Benoit Morissette (University of Montreal).

Political Philosophy Below and Beyond the State

Les Ateliers de l’éthique/The Ethics Forum invites proposals for a special issue on the topic of the scope of political societies. Ideal political theories are generally concerned with the principles of justice that ought to govern liberal societies. These theories hardly consider the scope of political societies. They take the existing borders of nation-states as independent and fixed parameters within which reflection on principles of justice is carried out. Accordingly, once these principles are defined, they are assumed to apply uniformly across a given political society under the rule of a central state.

Recent developments in legal theory—namely constitutional and legal pluralism— have challenged the central role assigned to the nation-state in the organisation of legal systems, and more generally its role in structuring the political obligations amongst citizens. These issues are also discussed by democratic theorists who have put into question the identity of the demos, and by cosmopolitanism, when seeking to determine the scope of our obligations of justice, and how they affect the structure of the political institutions governing the relationships between citizens.

Yet, for the most part, political philosophy still remains committed to the idea of a constitutionally uniform political society, structured by universal and pre-political, and thus hardly negotiable, principles of justice. In light of this, we invite proposals that question, from the point of view of political philosophy, the different aspects of the scope of political societies or that question the traditional limits and unity of the nation-state.

Papers could address the following topics:

What are the advantages and the limits of legal pluralism?
How to conceive constitutional pluralism at the local, national and international levels?
How to conceive of equity in a plural and negotiable constitutional order?
According to which principles should political power be distributed in a diverse political society: all-affected interests, governmental autonomy, subsidiarity, federalism or nationalism?
How does moral and institutional cosmopolitanism and national sovereignty allow us to conceive global political interactions in a legitimate way all the while being compatible with the idea that principles of justice are negotiable?
Is the idea of a negotiable and plural constitutional order a departure from the idea of justice?

These are only suggestions and authors are welcome to propose other topics related to the theme of this special issue.

Guidelines

Papers need to be submitted by the 1st of April 2015 in .doc(x) format to Yann Allard-Tremblay (yann.allard-tremblay@mail.mcgill.ca) and Benoit Morissette (benoit.morissette@umontreal.ca).

Format

– Texts from 6000 to 12000 words, single spaced.
– Font must be Times New Roman, 12 point.
– Notes should be placed at the end of the text and not at bottom of page.

Detailed instructions to authors are available at this address: http://www.lecre.umontreal.ca/categorie/ateliers_ethique_ethics_forum/

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: