Home > Uncategorized > CFP – Philosopher en temps de crise: Congrès annuel de la Société de Philosophie du Québec

CFP – Philosopher en temps de crise: Congrès annuel de la Société de Philosophie du Québec

September 11, 2013 Leave a comment Go to comments

Philosopher en temps de crise : Congrès annuel de la Société de Philosophie du Québec

13 au 15 mai 2014

Université Concordia, Montréal

 

L’amorce de toute philosophie semble être l’expression d’un état de crise. De la crise de la démocratie athénienne sans cesse ressassée par Platon à celle des sciences européennes théorisée par Husserl, de la crise qui ébranle l’autorité des Anciens au moment où la modernité prend un certain essor à la crise de cette modernité même qui s’exprime chez ceux qui proclament l’imminence de son dépassement, chaque fois il semble que l’urgence de philosopher soit l’effet d’une crise que les philosophes s’efforcent de penser et à laquelle il prétendent réagir.

Tantôt c’est la philosophie elle-même qui se sent en crise et qui cherche à définir les conditions de légitimité de sa pratique – par exemple sous la forme de la critique kantienne, tantôt la philosophie met le monde qui l’entoure en crise parce qu’elle trouve qu’il ne s’interroge pas assez sur son ordre établi – comme dans l’annonce nietzschéenne de la mort de Dieu, tantôt enfin la philosophie s’offre comme réponse à une crise qui sème l’insécurité, on peut alors penser à la philosophie hobbesienne face à la guerre civile qui sévit en Angleterre. La crise, qu’elle soit à l’échelle individuelle, sociale ou qu’elle affecte l’être en son entier, commande l’urgence de philosopher.

Les questions qui sont ouvertes par ce thème sont nombreuses et cherchent à rendre possible la constitution d’échanges féconds entre philosophes issus de toutes les spécialisations et de toutes les écoles. De quelle crise le besoin exprimé par la société civile pour l’éthique est-il le symptôme? De quels types de crise la philosophie peut-elle être victime? Quels réconforts ou solutions peut-elle offrir lorsque le monde est en crise? Comment peut-elle accompagner les autres disciplines (arts, sciences, droit, …) dans les soubresauts de légitimité qu’elles subissent? Les crises n’ont-elles que des aspects négatifs? Comment penser leur utilité? On le voit, le thème proposé pour le Congrès 2014 de la Société de Philosophie du Québec peut être déployé de manière multiple et propre à interpeller tous les champs de la philosophie telle qu’elle se pratique aujourd’hui.

Pour son Congrès 2014 qui se tiendra à Montréal, la SPQ invite les membres de la communauté philosophique à proposer des communications orales, des communications par affiche, ainsi que des tables rondes. Le Congrès se tiendra dans le cadre du Congrès de l’ACFAS, sur le site de l’Université Concordia du 12 au 15 mai 2014.

Tables rondes

Par table ronde, nous entendons toute activité regroupant des communications verbales sur un thème et supervisée par un ou des responsables. Sont donc considérés à ce titre les symposiums, les colloques, rencontres autour d’un livre, etc. Les propositions de tables rondes portant sur tout autre sujet que le thème du Congrès sont les bienvenues.

Procédure : Les projets de table ronde doivent être adressés aux organisateurs à congresspq@gmail.com avant le 15 décembre 2013. Ceux-ci doivent comprendre a) une description du projet ; b) une liste des conférenciers pressentis avec leur affiliation institutionnelle, leur statut et leur adresse électronique c) le titre et le résumé (1500 caractères) de chacune des communications ; d) une version préliminaire du programme de l’activité.

Si votre table ronde est retenue, vous aurez à vous assurer que tous les participants adhèrent à l’ACFAS et à la SPQ et s’inscrivent au Congrès de l’ACFAS, et vous aurez à nous transmettre toutes les informations relatives à leur statut professionnel et leur affiliation institutionnelle, ainsi que leur adresse électronique.

Communications libres

En ce qui a trait aux communications libres, nous demandons aux candidats de respecter l’un des axes suivants (et d’indiquer pour lequel de ces axes ils soumettent leur proposition) :

–          La philosophie révélatrice de crise : la philosophie, souvent, met au jour une crise qu’elle juge larvée, inaperçue du commun des mortels, et cherche à les en informer : quelle est cette crise à laquelle nous sommes aveugles? Comment la philosophie élabore-t-elle ce savoir sur ce que chacun ignore de soi-même?

–          La philosophie en crise : qu’est-ce qui met en crise la philosophie? Est-ce là son mode normal de fonctionnement? Y a-t-il une fin à la crise de la philosophie?

–          La philosophie face à la crise : la philosophie, souvent, s’offre comme le lieu où les raisons de la crise qui nous agite peuvent être réfléchies de manière à offrir des solutions. À quel type de crise la philosophie peut-elle répondre? Comment peut-elle défendre la pertinence de sa pratique pour sortir de la crise? Qu’est-ce que la philosophie a à offrir?

Procédure : vous devez faire parvenir le texte intégral de votre communication en fichier joint par courrier électronique aux organisateurs à congresspq@gmail.com, au plus tard le 15 décembre 2013. Il doit s’agir d’un document en format DOC (Word), PDF ou RTF, d’un maximum de 3000 mots, comprenant sur la première page un résumé de 1500 caractères. Notez que ce document ne doit comporter aucun renseignement permettant d’identifier l’auteur, puisqu’il sera ensuite soumis à deux évaluateurs qui doivent procéder dans l’anonymat. Votre courriel doit, en revanche, contenir toutes les informations suivantes : prénom, nom, statut professionnel, affiliation institutionnelle, et doit nous parvenir de l’adresse électronique qui vous sert ou vous servira pour votre inscription à l’ACFAS.

Notez que seules les propositions soumises directement à la SPQ pourront être considérées et intégrées au programme du congrès. Cependant, si votre proposition est acceptée, vous aurez l’obligation d’adhérer à l’ACFAS et à la SPQ et de payer les frais d’inscription au congrès de l’ACFAS.

 

Prix SPQ des meilleures communications étudiantes

Deux prix seront décernés aux meilleurs textes étudiants soumis au congrès de la SPQ. Cela comprend les communications libres et celles soumises dans le cadre de tables rondes, mais pas les présentations par affiche. Pour participer au concours, le texte définitif de la communication doit parvenir aux organisateurs à congresspq@gmail.com avant le 30 avril 2014.

Pour plus de détails, consultez régulièrement le site de la SPQ : http://spq.uqam.ca

Pour plus d’informations sur l’ACFAS, ses modalités d’adhésion et l’inscription au Congrès, consultez régulièrement le site : http://www.acfas.ca.

 

 

RESPONSABLE

Mitia Rioux Beaulne                                                                                                                     

Département de philosophie                                                                                                         

Université d’Ottawa                                                                                                                     

mriouxbe@uOttawa.ca                                                                                                                 

Tags: , , ,
  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: