Home > Uncategorized > Conférence de Jean-Baptiste Joinet à l’UQÀM

Conférence de Jean-Baptiste Joinet à l’UQÀM

Le département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal et la Chaire de recherche du Canada en philosophie de la logique et des mathématiques vous invitent à une conférence de :

Jean-Baptiste Joinet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Calcul, sens et référence

Vendredi 28 octobre, 2011
14h30-16h00

Salle W-5215
Pavillon Thérèse-Casgrain (455 Boul. René-Lévesque)
Université du Québec à Montréal

Résumé

La perception de la logique, par les logiciens eux-mêmes, a été profondément transformée depuis la fin des années 1970, au fur et à mesure que la « correspondance preuves-programmes » a été étendue de la logique intuitionniste à l’ensemble de la logique classique et à la théorie des ensembles. Au pays recto-verso des preuves-programmes, la question sémantique (ce compagnon de route régulier de la logique, dès la fin du XIXème et tout au long du XXème siècle), prend un sens nouveau. La signification du texte d’un programme informatique ne dépend en effet pas, en première instance, de la question sémantique usuelle « à quoi réfère-t-il ? », « que désigne-t-il ? », mais de la question préalable « que fait-il ? », « comment agit-il ? » Partant de cette idée que les programmes informatiques sont des textes dont la signification est d’emblée et paradigmatiquement actionnelle, je commencerai par mettre en place et discuter l’idée qu’un langage de programmation est une axiomatique de l’action. J’analyserai ensuite les conséquences sur la distinction frégéenne entre sens et référence de l’irruption de la notion de programme dans la question sémantique. Je terminerai enfin par un retour sur la logique avec une analyse de l’impact de ces remarques sur la question sémantique en logique et sur les rapports entre syntaxe et sémantique.

Jean-Baptiste Joinet est maître de conférences en logique à l’UFR de Philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, responsable du « Parcours Logique » du Master « Logique, Philosophie des sciences et de la connaissance ». Il est rattaché à l’équipe « Groupe Histoire-Philosophie-Sciences » du Laboratoire Cirphles (USR 3308, École Normale Supérieure de Paris – CNRS) et responsable, au sein du laboratoire, de l’axe « Épistémologie des nouvelles interfaces ».

Pour plus d’information :
Mathieu Marion (UQAM)

  1. No comments yet.
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: